UNION SPORTIVE DE FLIZE : site officiel du club de foot de FLIZE - footeo

Dans le rétro de l'USF

16 juillet 2018 - 09:27

La saison 1992/1993

Il y a 25 ans, le 26 Mai 1993, à Munich, l’Olympique de Marseille entrait dans la légende en remportant la Ligue des Champions aux dépens  du grand MILAN AC. Une première et aujourd’hui la seule dans l’histoire du football français.

Trois semaines plus tard, le 13 Juin 1993, l’US FLIZE disputait, toutes proportions gardées, sa dernière finale de Coupe.

La saison 1992/1993 restera à jamais comme l’une des plus grandes saisons sportives de l’US FLIZE, la plus riche, la plus longue, la plus significative en termes de performance.

Alors que de grands espoirs avaient  été envisagés la saison précédente, l’affaire « Prix les Mézières » avait tout gâché avec son lot de suspensions, d’amendes et de pénalités.

Cette saison 1992/1993 avait donc un parfum de revanche sur le sort « injuste » qu’avait subi le club.

L’entraînement repris  tout doucement le Mardi 3 Août 1993 avec des ambitions pour le championnat et surtout, l’envie de redorer le blason du club, entaché par cette fâcheuse affaire pirisienne.

Qui aurait pensé que 11 mois plus tard, le club serait en finale de coupe, quel qu’elle soit ?

Pourtant, que le chemin fut long et semé d’embûches. Beaucoup de matchs, en semaine et le week-end avec un effectif peu étoffé et avec les contraintes liées au travail, aux études et autres…

Imaginez, un petit club de 2e niveau de District (Promotion de 1ere Division, aujourd’hui l’équivalent du District 2) disputant 41 matchs dans une saison, dont 14 durant les mois de Avril et Mai 1993 !

Il faut signaler que l’US FLIZE jouait sur 3 tableaux : Le Championnat, la Coupe RENOY et la Coupe GOFFETTE.

A noter, un 3e Tour de Coupe de France perdu après prolongation à Revin Orzy et un 5e Tour de Coupe des Ardennes perdu à Maubert Fontaine le 1er novembre 1992.

Le championnat se géra tant bien que mal, avec les problèmes récurrents liés à l’entraînement, mais les coupes suscitèrent un engouement, une solidarité, un état d’esprit qui firent se surpasser tout un groupe.

Le parcours en Coupe RENOY s’arrêta en quart de finale contre la « bête noire » du club de l’époque et vainqueur de l’édition 1993, REVIN ORZY, qui nous élimina déjà de la Coupe de France,  avec forcément des regrets, mais la Coupe GOFFETTE, identique à la Coupe des Ardennes avec les clubs corporatifs en plus, fut une aventure qui échoua sur la dernière marche et dont le chemin pour atteindre l’objectif revêtit une importance tout aussi belle et  apporta des sensations incroyables, laissant à chacun des souvenirs impérissables.

Un but ne doit pas toujours être atteint, souvent il sert juste à nous donner une direction. C’est en ce sens que cette saison devait servir de base à l’avenir. Malheureusement, ce ne fut pas le cas…

Pour en arriver à ce stade, les obstacles furent nombreux et très délicats à négocier.

C’est une équipe remaniée et épuisée qui se présenta ce Dimanche 13 Juin 1993 sur la pelouse de RIMOGNE contre l’ogre de l’époque qu’était l’US REVIN, équipe de Division d’Honneur, 4 divisions au-dessus de l’USF, 9 fois vainqueur de la Coupe des Ardennes, dont les éditions 1987,1988, 1989 et 1992, ainsi que 2 Coupes GOFFETTE. Du très lourd en guise de dessert !

Les anciens, Olivier LECLER, Bruno ROSSI et Christian DUBOIS (Loubel) avaient été rappelés  pour épauler cette jeune équipe, 22 ans de moyenne d’âge, apporter un peu de maturité et combler les absences de David SAEGERMAN et Jean Marie MACQUIN, suspendus, ainsi que celles de Michaël FREROT et Christophe MAITRE, sous les drapeaux, respectivement à BITCHE et PAU

.

Il faut dire aussi que certains joueurs, malgré les « bravades », n’en menaient pas large face à l’évènement.

Le match ayant lieu à 17H00, la mise au vert (10H00-15H30) qui précéda fut l’occasion d’observer l’état de stress, le trac chez les uns et les autres avant l’entrée dans l’arène face à une situation et un adversaire jamais rencontrés.

L’enthousiasme et la générosité étaient là mais la maîtrise et l’expérience étaient du côté revinois.

Alors, certes, le score 6-1 peut paraître sévère, mais ne reflétait pas la prestation du terrain.

De retour au bercail, tout le monde se retrouva à la salle des fêtes communale pour saluer la performance accomplit et partager quelques moments d’amitiés afin d’alimenter encore plus l’album de souvenirs de cette génération.

Il aura fallu attendre 37 ans et 5 finales avant de voir une équipe française, l’OM, soulever la « Coupe aux Grandes oreilles »

A quand et avec quelle génération la prochaine finale flizienne et pourquoi pas le 1er trophée ?

C’est en compulsant, par hasard, le mémoire de l’époque, constitué d’archives officielles et personnelles (articles de journaux, notes, statisitiques,vidéo et souvenirs) que je me suis aperçu qu’un quart de siècle s’était écoulé depuis ce parcours exceptionnel de 1993.

Je n’ai gardé que les meilleurs souvenirs, occultant volontairement les points négatifs, et ils sont nombreux, afin que ceux de cette époque se souviennent et que les générations suivantes découvrent ou redécouvrent une page d’histoire du club et puissent s’inspirer du passé pour construire un avenir encore meilleur.

« Une grande équipe, c’est une épopée ». Cette grande épopée révéla  une équipe !

 

Composition de l’équipe pour cette finale : 4-3-3 en individuelle avec libéro décroché

1

BARBARAT D.

5

RAUCOURT O.

2                                 4                                 3

GILBERT V.               MAITRE S.                TANTON T.

7                                 6                                 8

                                      JUNG R.                     ROSSI B.                  VILFROY B.

10

                                                                      DUBOIS C.

9                                 11

                                                  FREROT D.                     LECLER O.

                                                   (ROGET C.)                 (CAHART L.)

Article rédigé par David FREROT

Commentaires

ANNIVERSAIRES A SOUHAITER

EN OCTOBRE,
Joyeux anniversaire à :

Pol DIDIER LAVANCIER  07 ans le 07
Loutcho DOUCET  05 ans le 12
Clément BERNARD  05 ans le 14
Loïs MATEOS MAUREL  09 ans le 14
Lou-Ann LEFEVRE  10 ans le 17

Noé PATAT  10 ans le 19
Mathys OLIVIER  10 ans le 25
Ethan GEORGELET  06 ans le 27

Sidonie GAMBY   07 ans le 27
Madie MEZIERE  09 ans le 29 

Alexandre GUILLAUME  21 ans le 02
Lucas FREROT  18 ans le 02
Bruno PAGNIER 38 ans le 03
Mickaël BELLUYE  27 ans le 09
Christopher LAURENT  30 ans le 11
Cédric THIERY  40 ans le 13
Romain PASQUIER  30 ans le 17
Christopher ROUSSEAU  24 ans le 17

Nicolas HUBERT   20 ans le 19
Yoann GRESSIER  38 ans le 28

Michaël FREROT  46 ans le 05
Sylvain HUBERT  60 ans le 10
Jean-Marie MACQUIN  50 ans le 18
Cynthia THIERY  39 ans le 28

La journée 10 se termine dans

La journée 10 est terminée

Participez et tentez de remporter le concours de pronostics "Pronostiques Ligue 1 2018/2019" !

Aperçu des matchs à pronostiquer

Lyon
NIMES
Paris S.g.
AMIENS
Nantes
TOULOUSE

Derniers inscrits au concours

Anthony DERRIERE
Inscrit depuis le 30/08/18
Quentin Guinot
Inscrit depuis le 30/08/18
Jeannick Delamare
Inscrit depuis le 17/08/18